Image illustrative de Fleabag
Image illustrative de Fleabag

Fleabag

Fleabag est une jeune femme délurée qui couche avec quiconque s'approche un peu trop près, soutire de l'argent à tous ses proches et refuse toute aide dans sa quête d'une vie indépendante. Brisant souvent le quatrième mur, elle n'hésite d'ailleurs pas à interpeller le spectateur qui porterait un jugement moral ...

Lire le résumé complet >

Terminée Anglaise 25 minutes
Comédie, Comedy, Drama BBC Three 2016
15.27

1 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

Avis sur l'épisode 2.04

Avatar Altaïr Altaïr
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 27 janvier 2020 à 10:42

J'avais détesté Andrew Scott dans Sherlock, mais là je suis amoureuse. Et cette série réveille mes fantasmes sur les prêtres défroqués. *rougit*.

Non plus sérieusement je ne comprends pas Galax qui parle de baisse de régime, moi j'ai été happée et bouleversée d'un bout à l'autre de l'épisode. L'émotion de revoir Boo, très touchante, d'explorer encore un peu plus à quel point le deuil (de Boo et de sa mère) est à l'origine des névroses de Fleabag, et de constater qu'elle n'est toujours pas capable de le verbaliser.

Mais en parallèle l'épisode n'est pas que sombre, puisqu'il est illuminé par ce désir mutuel, très beau malgré l'interdit, entre l'héroïne et son prêtre. Après tout, Dieu n'est-il pas amour ?

(Ah, et j'ADORE la BO. Ces choeurs religieux qui viennent souligner l'émotion, c'est juste une idée géniale).


Avatar Koss Koss
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 05 avril 2019 à 10:53

Andrew Scott est merveilleux. L'écriture du personnage est une merveille (on ne connait rien de lui et on s'y attache immédiament) et l'acteur sublime tout ce qu'on lui met entre les mains (comme dans Sherlock).

J'ai particulièrement aimé le moment où Fleabag semble fuire la caméra, qui représente effectivement Boo (ce qu'on comprennait un peu dans le final de la saison 1, mais qui est désormais très clair ici) et aussi le regard de la morale.


Avatar Marie-Louise Marie-Louise
Administrateur
Avis favorable Déposé le 04 avril 2019 à 19:55

Complètement d'accord avec Jo, cet épisode m'a scotchée.

Déjà de par son format un peu à part, avec cette longue scène de flashback. On a toujours eu droit à des sortes de "flash-flashbacks" dans Fleabag, mais je ne crois pas qu'on ait déjà eu une scène aussi longue et qui revient autant sur l'origin story de pratiquement tous les personnages.

Et puis cette scène de fin magnifique dans le confessionnal... Vous avez remarqué comme Fleabag est d'abord décontenancée par l'attitude du prêtre (bourré et plutôt agressif) quand elle arrive dans la pièce ? J'ai l'impression que c'est la première fois qu'elle est vraiment mal à l'aise face à quelqu'un ; d'habitude c'est l'inverse, c'est elle qui met les gens mal à l'aise. Bref, cette fameuse scène finale, où j'avoue que j'ai été déçue par la faiblesse du prêtre (mais en même temps émoustillée par ce "Kneel." hyper érotique), alors que Fleabag à ce moment précis n'attendait de lui qu'un cadre rassurant, et pas qu'il cède à l'appel de la chair.

Pour le coup, j'aimerais aussi beaucoup connaître son passé, à ce prêtre. J'espère qu'on pourra un peu l'explorer.

3 réponses
Voir les réponses

Avatar Jo_ Jo_
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 02 avril 2019 à 13:47

Je n'arrive pas à comprendre comment cet épisode peut être perçu comme moins intense que le précédent. En ce qui me concerne, je suis restée scotchée devant tout du long.

La relation entre le prêtre et Fleabag est magnifique. Cette tension entre les deux (sexuelle notamment), cette amitié naissante et le refus de Fleabag de se dévoiler sont particulièrement bien joués.

Très bonne scène de l'enterrement, où on découvre chaque personnage sous un nouveau jour. La future belle mère qui commence à mettre le grapin sur le père, la relation père/fille qui n'était pas encore corrompue par sa nouvelle femme, Claire qui jalouse de manière beaucoup plus voyante Fleabag, mais surtout l'amitié avec Boo, particulièrement touchante (je rejoins vos avis sur les regards caméra : plus le temps passe, plus je me dis que c'est à Boo qu'elle parle).

La dernière partie a été pour moi très forte. Le discours de Fleabag dans le confessional a été particulièrement rude et difficile à entendre. Il était d'une justesse rare et m'a fichu la larmichette. Sans compter la scène de fin, que j'ai adoré.

Bref, je pense qu'il s'agit pour moi d'un des meilleurs épisodes de la série.


Avatar nicknackpadiwak nicknackpadiwak
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 29 mars 2019 à 20:25

Fleabag, la première série interactive ? En effet, Marie-Louise et Jo_ se plaignent que la série fait trop dans les regards à la caméra, et bam, on nous présente un flashback qui dure un tiers de la durée, sans aucun moment de cet effet. Une telle réactivité et une telle écoute de ses fans, c’est fort ! Netflix peut se rhabiller avec son Black Mirror et son You Vs Wild….

Sinon encore du très bon. La partie sur l’enterrement de la mère permet d’enrichir le background (le père, la jalousie et l’humour comme gène héréditaire). Avec le retour de Boo, on vient même à se demander si, au final, Fleabag s’adresse aux spectateurs ou à son amie défunte.

Le reste des scènes avec le prêtre sont toujours tops et Phoebe Waller-Bridge n’a jamais autant irradiante et intense que lors de la scène de confession.


Avatar Galax Galax
Administrateur
Avis favorable Déposé le 28 mars 2019 à 14:33

Un épisode malheureusement un peu en-dessous des autres de cette saison, beaucoup moins amusant et intéressant à suivre. J'ai retrouvé certaines parties de la gestuelle et du jeu de Andrew Scott que je déteste chez lui (et que j'avais détesté dans Sherlock). L'épisode était d'ailleurs très (trop ?) prêtre-centré.

Mais...

Mais c'est sans compter sur cette fin assez tragique où Fleabag se confie. Phoebe Waller-Bridge assure toujours autant et la fin était volontairement à moitié malaisante et excitante je pense, avec cet "agenouillement" assez pervers.

Fleabag nous avait annoncé en tout début de saison : "It's a love story." (première réplique). Visiblement c'est ce vers quoi tout le reste va tourné en effet, et il est difficile de voir si le prêtre va vraiment lui apporter quelque chose de bon ou non, si ce sera de l'amour, de l'amitié, ou encore plus de desespoir. Je suis toujours autant curieux pour la suite, malgré cette petite baisse de régime (vu le niveau de la série, cela reste tout de même bon, bien sûr).

Et puis les flashbacks sur l'enterrement de la mère de Fleabag étaient ultra intéressants, ils ont permis de retrouver une Fleabag décomplexée avec Boo, de voir un aperçu du père "normal", pas encore contaminé par la marraine, et de le voir échanger un vrai dialogue avec sa fille.

2 réponses
Voir les réponses

Liste des épisodes

Episode 2.01
Épisode 1
Episode 2.02
Épisode 2
Episode 2.03
Épisode 3
Episode 2.04
Épisode 4
Episode 2.05
Épisode 5
Episode 2.06
Épisode 6