Image illustrative de Doctor Who
Image illustrative de Doctor Who

Doctor Who

Cette série relate les aventures du Docteur, un extraterrestre, un Seigneur du Temps originaire de la planète Gallifrey, qui voyage à bord d'un TARDIS (Time And Relative Dimension(s) In Space), une machine pouvant voyager dans l'espace et dans le temps. Le TARDIS a l'apparence d'une cabine de police (construction ...

Lire le résumé complet >

Terminée Anglaise 25 minutes
Science-Fiction, Fantastique, Historique, Action, Adventure BBC One, Youtube, BBC 1963
12.68

0 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

Liste des épisodes

Episode 12.01 Robot (1) 28 décembre 1974 12.67 2
Episode 12.02 Robot (2) 04 janvier 1975 12.67 2
Episode 12.03 Robot (3) 11 janvier 1975 11 1 1
Episode 12.04 Robot (4) 18 janvier 1975 12.67 2 1
Episode 12.05 L'arche dans l'espace(1) 25 janvier 1975 14.5 1
Episode 12.06 L'arche dans l'espace(2) 01 février 1975 15 1
Episode 12.07 L'arche dans l'espace(3) 08 février 1975 14.5 1
Episode 12.08 L'arche dans l'espace(4) 15 février 1975 15 2
Episode 12.09 The Sontaran Experiment (1) 22 février 1975 10.5 1
Episode 12.10 The Sontaran Experiment (2) 01 mars 1975 11.5 1 1
Episode 12.11 Genesis of the Daleks (1) 08 mars 1975 16 2
Episode 12.12 Genesis of the Daleks (2) 15 mars 1975 14.67 2
Episode 12.13 Genesis of the Daleks (3) 22 mars 1975 15 2
Episode 12.14 Genesis of the Daleks (4) 29 mars 1975 15.67 3
Episode 12.15 Genesis of the Daleks (5) 05 avril 1975 16 2
Episode 12.16 Genesis of the Daleks (6) 12 avril 1975 15.67 3
Episode 12.17 Revenge of the Cybermen (1) 19 avril 1975 11 1
Episode 12.18 Revenge of the Cybermen (2) 26 avril 1975 10.5 1
Episode 12.19 Revenge of the Cybermen (3) 03 mai 1975 11 1
Episode 12.20 Revenge of the Cybermen (4) 10 mai 1975 10 1 1

Tous les avis

Avatar OmarKhayyam OmarKhayyam
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 01 juillet 2020 à 18:35

C'est une saison quand même assez sombre, cynique même.

On fuit UNIT et ses valeurs conservatrices dans Robot mais pour ne rencontrer que des nazis du futur quelques milliers d'années plus tard.

Et ils sont partout ces c**s. Sur Skaro en uniforme noir, vert, ou dans leurs poivrières. Sur Nerva (sisi) avec un peu plus de blanc. Dans une petite île du nord de l'Europe avec un sourire et une touffe de cheveux plus que reconnaissables …

Dans cette saison 12 le futur appartient donc aux fascistes.

We are entombed, but we live on. This is only the beginning. We will prepare. We will grow stronger. When the time is right, we will emerge and take our rightful place as the supreme power of the UNIVERSE!

Mais c'est peut-être dans cette noirceur que ressort le mieux le Docteur.

Pas que son sourire, ses mimiques tout de suite reconnaissables : en gros le jeu simplement déjà génial de son acteur.

Non, plutôt l'idéal qu'il porte.

Car elle est peut-être là la lueur de cette saison : le Docteur qui refuse de massacrer ses pires ennemis et promet qu'il y aura forcément du « bon » à venir.

Tu l'as dit, Tom.

  • Genesis of the Daleks 16
  • The Ark in Space 14
  • Robot 12
  • The Sontaran Experiment 11
  • LA REVANCHE DES CYBERNATORS 8

Moyenne : 12,70

3 réponses
Voir les réponses

Avatar Galax Galax
Administrateur
Avis favorable Déposé le 05 avril 2020 à 12:54

La première saison de Tom Baker occupe une place très spéciale dans la série. C'est un peu l'équivalent "saison 5" pour la nouvelle série : le début d'une ère populaire, qui fait pourtant suite à une ère très populaire et le Docteur préféré du public jusqu'alors. C'est un pas dans la modernité et un très bon point d'entrée pour les curieux de la série classique. C'est par cette saison que j'ai en effet commencé, Robot étant mon premier classique ! Et c'est pourtant encore une structure limitée, qui ne représente pas tout à fait la grandeur de l'ère qui viendra.

On sent toutes les prémisses de ce qui fera l'ère qui va venir une des meilleures de la série. Premièrement, Tom Baker y est absolument fabuleux. Il habite le rôle du Docteur sous ses aspects, du plus cocasse et décalé au plus dramatique. Il s'adapte aux scripts, à leurs qualités ou leurs défauts, et transmet tous ses dialogues avec une main de Maître. Sa dynamique avec Sarah Jane est l'une des meilleures de la série classique, même si Elisabeth Sladen n'est pas toujours servie, principalement car l'introduction d'Harry Sullivan et le besoin de lui donner des scènes d'action, pousse Sarah parfois au second plan, avec les restes de ce que doit faire un compagnon : être en danger. Les personnages n'en restent pas moins toujours réussis, sauvant certains épisodes qui dans une autre ère, auraient été bien plus ennuyants sans un sourire de Tom Baker ou une réplique de Liz Sladen.

Et c'est aussi une saison très différente de ce qui viendra par la suite. Principalement car dans la période classique, la série était produite à l'année, et il fallait toujours anticiper d'une saison à l'avance les scénarios. Ainsi, l'ancienne team de production avait déjà commandé les 4 scripts à venir : une arche spatiale, un épisode Sontarien, un épisode Dalek et un épisode Cybermen. Et ils ont carrément été totalement en charge du premier sérial de Tom Baker, Robot ! Pas facile pour les nouveaux arrivants Robert Holmes au script, Philipp Hinchcliffe à la production, d'imposer leur marque... surtout quand Holmes détestaient les ennemis récurrents de la série et n'en a ensuite plus jamais ramené, et qu'on lui imposait ici de faire un truc avec les trois plus grands.

Et pourtant, quoi de mieux pour permettre à un Docteur et une team de se distinguer, qu'en jouant exactement sur le même terrain que les saisons précédentes et en prenant un autre angle d'attaque ? Robot est ainsi un premier épisode qui certes, est totalement résiduel de l'ère de Jon Pertwee, mais la performance des acteurs, l'intelligence derrière la simplicité du scénario et le ton de renouveau de l'ensemble suffit à en faire une très bonne introduction à la saison et au Docteur, en plus de simplifier la transition. On y voit clairement un Docteur plus détaché, plus alien et plus rieur que celui de Jon Pertwee, ce qui nous fait des vacances.

The Ark in Space impressionne ensuite immédiatement et témoigne de l'approche très mature, SF et avant-guardiste de Robert Holmes, qui a presque entièrement réécrit le script de base. Un des meilleurs sérials de la série, ni plus ni moins. Et cet épisode a aussi le mérite de lancer une intrigue fil rouge sur la saison, puisque toutes les histoires seront centrées autour de cette arche. Une idée assez cool qui renouvelle les enjeux de chaque épisode (le TARDIS n'apparaît pas du reste de la saison, ce qui est du jamais vu).

Ce concept élève The Sontaran Experiment, un épisode un peu médiocre, qui aurait été bien pire dans une autre saison. Ici, ce petit "two-parter" qui vient compléter The Ark in Space est la note faible de la saison, mais parvient à s'enchaîner sans trop de dégâts. Cela avant qu'on bascule sur le fameux Genesis of the Daleks, chef d'oeuvre incontesté de la série classique et à juste titre, puisqu'il nous saisit dès sa première scène pour ne plus nous lâcher avant la fin.

Il est un peu dommage qu'une saison qui a réalisé un quasi sans-faute s'écroule un peu sur la fin, avec un Revenge of the Cybermen en soi pas hideux mais assez plat, long et peu imaginatif, qui échoue à ramener les Cybermen après 6 ans de hiatus, et qui causera même à nouveau 7 ans de hiatus ! Dans la longue traversée du désert pour les fans des Cybermen, entre la saison 6 et la saison 19, il n'y a donc que ce Revenge of the Cybermen à se mettre sous la dent, et c'est un peu difficile à digérer. D'autant qu'ils ne sont pas la pire partie de l'épisode, et que c'est la réécriture de Robert Holmes qui a clairement tout niqué.

La dernière partie du final est d'autant plus étrange qu'elle donne la sensation de ne pas boucler la saison. Et en effet, c'est le premier sérial de la saison 13, Terror of the Zygons, qui était censé la conclure, ce qui a beaucoup plus de sens. Toujours est-il que si l'épisode sontarien est un peu limité, et que l'épisode Cybermen nous laisse sur notre faim, ils ont le mérite d'être assez courts et de passer vite. Ils n'empêchent pas cette saison 12 de briller, surtout grâce à son casting, et grâce aux sommets atteints par The Ark in Space et Genesis of the Daleks.

Cette saison 12 a donc encore ses limites, parce que la créativité de Holmes n'a pas encore pu être totalement libérée, il n'empêche qu'on comprend tout de suite où Doctor Who veut nous amener : vers une série plus alien, plus centrée sur des enjeux sérieux notamment autour de la science - un thème commun aux quatres premières histoires, tout en étant bien plus décalée. A l'image de son Docteur, en fait. C'est certes un brouillon d'ère, qui tâtonne encore un peu et se cherche encore, mais si c'est un brouillon, on a qu'une hâte : voir le résultat final. Et autant dire que les deux prochaines saisons ne déçoivent pas...

  1. Genesis of the Daleks - 16.17
  2. The Ark in Space - 15.5
  3. Robot - 13.25
  4. Revenge of the Cybermen - 11.25
  5. The Sontaran Experiment - 11

Moyenne de la saison (par histoires/par épisodes) : 13.43/13.95. Il est logique de constater une si grande différence (la plus grande de tous les classics je pense) entre la note des parties et la note des sérials, puisque le pire sérial ne contient que 2 épisodes et le meilleur de très loin en contient 6. Leur donner le même poids a peu de sens ici et se dire "deux histoires sur cinq sont décevantes" fait peu honneur à la saison et au souvenir très positif qu'elle nous laisse.

6 réponses
Voir les réponses

13.28

50 notes

Avatar de Koss
Koss a noté 12.16 - 15
23 juil. 2020
Avatar de Koss
Koss a noté 12.15 - 17
23 juil. 2020
Avatar de Koss
Koss a noté 12.14 - 15
23 juil. 2020
Avatar de Koss
Koss a noté 12.13 - 15
06 juil. 2020
Avatar de Koss
Koss a noté 12.12 - 14
06 juil. 2020
Avatar de Koss
Koss a noté 12.11 - 16
06 juil. 2020
Avatar de OmarKhayyam
OmarKhayyam a noté 12.20 - 10
01 juil. 2020
Avatar de OmarKhayyam
OmarKhayyam a noté 12.19 - 10
01 juil. 2020
Avatar de OmarKhayyam
OmarKhayyam a noté 12.18 - 10
01 juil. 2020
Avatar de OmarKhayyam
OmarKhayyam a noté 12.14 - 15
25 juin 2020
Avatar de OmarKhayyam
OmarKhayyam a noté 12.13 - 15
25 juin 2020
Avatar de OmarKhayyam
OmarKhayyam a noté 12.12 - 15
25 juin 2020
Avatar de OmarKhayyam
OmarKhayyam a noté 12.10 - 11
23 juin 2020
Avatar de OmarKhayyam
OmarKhayyam a noté 12.09 - 11
23 juin 2020
Avatar de OmarKhayyam
OmarKhayyam a noté 12.08 - 14
12 juin 2020
Avatar de OmarKhayyam
OmarKhayyam a noté 12.07 - 14
12 juin 2020
Avatar de OmarKhayyam
OmarKhayyam a noté 12.06 - 14
12 juin 2020
Avatar de OmarKhayyam
OmarKhayyam a noté 12.05 - 14
12 juin 2020
Avatar de OmarKhayyam
OmarKhayyam a noté 12.04 - 12
11 juin 2020
Avatar de OmarKhayyam
OmarKhayyam a noté 12.03 - 12
11 juin 2020

Derniers articles sur la saison

Aucun article similaire.