Image illustrative de Doctor Who (2005)
Image illustrative de Doctor Who (2005)

Doctor Who (2005)

Extraterrestre de 900 ans, le Docteur est un aventurier qui voyage à travers le temps et l'espace à l'aide de son vaisseau, le TARDIS (Time And Relative Dimension In Space), qui, pour mieux s'adapter à l'environnement, a l'apparence d'une cabine téléphonique. Le Docteur voyage en compagnie d'une jeune fille. ...

Lire le résumé complet >

En cours Anglaise 42 minutes
Fantastique, Science-Fiction BBC One, France 4 2005
13.34

3 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

Avis sur l'épisode 3.03

Avatar OmarKhayyam OmarKhayyam
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 02 novembre 2018 à 20:21
Spoiler

"Gridlock" est un super bon épisode, fort de concepts géniaux, et de personnages secondaires excellents. La quête du Docteur pour retrouver Martha est intrigante, et bourrée d'humour et d'action, et de par son apport à la mythologie whovienne (Face de Boe, Gallifrey ..), l'épisode est un grand classique de la série.


Avatar Gizmo Gizmo
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 18 juillet 2015 à 11:42

RTD a son sommet dans cette fable poétique d'une grande efficacité. La galerie de personnages secondaires est délicieuse, et les premières images de Gallifrey concluent avec brio un superbe épisode;


Avatar nicknackpadiwak nicknackpadiwak
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 09 janvier 2015 à 19:48

Autant, j'avoue, je n'ai pas tout compris à l'histoire du niveau où il faut absolument être 3 par véhicules, peuplés de gros crabes, autant, j'ai aimé l'idée de l'embouteillage sans fin.

Et en plus, les deux dernières scènes m'ont touchés....


Avatar ClaraOswald ClaraOswald
Membre
Avis favorable Déposé le 23 octobre 2014 à 00:55

Épisode très original, Martha toujours aussi cool, personnages secondaires variés et intéréssants. La révélation de Boe arrive enfin et on en apprend plus sur Gallifrey, ça fait plaisir.


Avatar 4evaheroesf 4evaheroesf
Membre
Avis défavorable Déposé le 07 octobre 2014 à 02:11

Un épisode ennuyant, inutile, et ridicule...

Il n'y a aucun personnage, juste de la fumée...

Même Face de Boe est inintéressant...


Avatar MrZ MrZ
Membre
Avis défavorable Déposé le 24 décembre 2013 à 23:22

Alors là, non.

Juste non.

L'idée a beau être originale, le principe en lui-même est complètement débile (pourquoi personne pense à dépasser tout le monde par ces putains de trous larges comme 3 automobiles pour savoir ce qu'il y a au bout ? Les mecs ont quand même des bagnoles anti-grav' quoi.), Face de Boe et son infirmière-chat attendent que le Docteur débarque pour qu'il puisse tout régler en 4sec chrono alors qu'ils auraient largement pu le faire eux-mêmes, les personnages secondaires sont d'une débilité ahurissante (les mecs ils vont alors que la urmeur stipule bien que tous ceux qui vont sur l'autoroute n'en reviennent jamais, si c'est pas de la connerie je sais pas ce que c'est), la révélation de Face de Boe est prévisible si on connait un minimum les Classic. Tout ça gache un épisode qui aurait pu être très bon, car le budget est franchement bien géré, les décors sont bons et certains dialogues franchement pas mal.

Mais le scénario est écrit avec les pieds quoi. Très mauvais épisode, et malheureusement, le pire dyptique de l'histoire de la série débarque juste après...


Avis favorable Déposé le 24 décembre 2013 à 19:16

Episode absolument génial !

SPOILERS SPOILERS SPOILERS

Cette idée d'une société basée sur une autoroute et qui s'avère être le dernier berceau de la population néo-terrienne est juste énorme !

Le secret de Face of Boe nous interroge... Y'a-t-il finalement d'autres Time Lords dans l'Univers ? Des Daleks ont survecus alors qu'ils n'étaient pas censés l'être...

Nan vraiment même après un second visionnage, j'ai vraiment de nouveau adoré cet épisode !


Avatar Galax Galax
Administrateur
Avis favorable Déposé le 24 novembre 2013 à 14:37
Spoiler

"You are not alone."

La Saison 3 continue son bon run en exploitant enfin la corde de la Guerre du Temps, chose quasiment jamais exploitée depuis la fin de la première saison.

Gridlock est un excellent épisode qui reste dans les meilleurs des premières saisons de la Nouvelle Série.

La venue de Martha a en effet fait du bien au show, bien que son personnage ne soit pour l'instant pas extraordinaire (elle se fait kidnapper dans l'épisode et fait preuve d'une grande maladresse lorsqu'elle prend un cadavre pour le Docteur, de façon un peu nunuche). Ce n'est pas son meilleur épisode, mais son apport est tout de même essentiel, car elle a permis un temps au Docteur de prétendre comme il dit, que sa planète était encore là, tout comme son peuple. Elle le confronte à la fin et gagne son respect. Le récit du Docteur sur ses impressions de Gallifrey est magnifique. Tout cela est joliment imbriqué dans une histoire impliquant le retour de Face de Boe et sa mort, qui annonce au Docteur qu'il n'est plus seul dans l'univers, lançant par là le gros fil rouge de la saison.

"I'm not just a Time Lord. I'm the last of the Time Lords."

En tant qu'épisode individuel, il s'agit sans doute d'une des meilleures représentations futures de l'humanité, Gridlock est un excellent épisode de SF dans le genre qui s'amuse avec les codes sociaux avec cette idée géniale (et effrayante) de "patch d'humeurs" et surtout, avec ses personnages secondaires. Symboliquement l'épisode est bien trop riche pour que ce ne soit pas fait exprès : les trois duos principaux (les deux jeunes avec Martha, Brannigan et Valérie et le couple de vieilles lesbiennes) représentent les trois générations de l'Homme, et toute l'ascension sociale est symbolisée par la traversée du Docteur de voiture en voiture, des naturistes au riche gentleman. Voilà comment faire un épisode à la fois stressant, loufoque et pertinent en réutilisant un seul décor.

La construction en trois actes est très efficace, avec deux principaux twists pour chaque transition : l'embouteillage sans fin est un concept excellent et brillamment mis en scène, qui instaure une sensation d'étouffement appropriée vu le cadre. Puis, plus tard dans l'épisode, on apprend que la ville du-dessus qui a péri par un virus, renvoyant très intelligemment à la précédente histoire de Russel T. Davies dans ce même contexte, New Earth. L'intégration de Novice Hame dans l'histoire est un coup très malin et contribue à créer un véritable univers d'une saison à l'autre.

Les décors sont délabrés mais impressionnants même aujourd'hui. C'était une bonne idée de nous montrer d'entrée de jeu les "bas-fonds" de la ville pour finalement montrer des personnes tout à fait ordinaires (car c'est souvent l'inverse qui est fait : nous montrer un futur monde utopique qui cache en fait des horreurs). D'un point de vue visuel c'est encore une preuve que la saison 3 est au-dessus de ses prédécesseurs.

Projection dans New New York radicalement différente de celle de la saison 2 mais bien meilleure, grâce à un script original, un huis-clos bien rendu et d'excellents thèmes pour la saison et pour notre Docteur qui a enfin l'occasion de briller.


Avatar Ostrya Ostrya
Membre
Avis favorable Déposé le 04 octobre 2013 à 23:14

Cet absurde embouteillage dans cette civilisation mourrante nous rapproche de la sf des nouvelles, permettant d'explorer divers possibilités d'univers.

Voilà ce que jaime le plus dans Le Docteur.

Meme si le décor autoroutier... c'est moche. Mais c'est voulu.

Et une humaine avec un chat humanoïde... ça fait plein de tits chatons... lol


Avatar MarieJeanne MarieJeanne
Membre
Avis favorable Déposé le 18 mai 2013 à 20:59

Bon épisode, j'ai bien aimé l'univers, les voitures, l’autoroute, tout ça et le couple était sympa... Pas mal du tout.


Liste des épisodes

Episode spécial
Le Mariage de Noël
Episode 3.01
La loi des Judoons
Episode 3.02
Peines d'amour gagnées
Episode 3.03
L'embouteillage sans fin
Episode 3.04
L'expérience finale
Episode 3.05
DGM Dalek génétiquement modifié
Episode 3.06
L'expérience Lazarus
Episode 3.07
Brûle avec moi
Episode 3.08
La famille de sang
Episode 3.09
Smith, la montre et le docteur
Episode 3.10
Les anges pleureurs
Episode 3.12
Que tapent les tambours
Episode 3.13
Le dernier seigneur du temps