Image illustrative de Doctor Who (2005)
Image illustrative de Doctor Who (2005)

Doctor Who (2005)

Dernier descendant des Seigneurs du Temps et âgé de plus de 900 ans, le Docteur parcourt l'espace et le temps dans son TARDIS (Time And Relative Dimension In Space). Amoureux de la race humaine, il se fait régulièrement accompagner par une femme ou un homme. Partagé entre folie et génie, insouciant mais ...

Lire le résumé complet >

En cours Anglaise 45 minutes
Fantastique, Science-Fiction, Adventure, Drama BBC One, France 4 2005
13.23

3 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

Avis sur l'épisode 3.06

Avatar Tempo Tempo
Membre
Avis favorable Déposé le 26 juin 2020 à 00:08

The Lazarus Experiment est lui aussi souvent considéré comme étant un point noir de la saison 3. De mon point de vue, je trouve cet épisode globalement réussi sans en être non plus super intéressant. C'est selon moi la version supérieure de Tooth and Claw, avec une course-poursuite (contre un CGI assez moche) menant une bonne tension au sein de l'épisode. C'est un épisode qui aborde le sujet de la vieillesse et de pourquoi il ne faut pas chercher à la fuir d'une façon pas forcément très intéressante mais qui est soutenu par des assez bons dialogues "certains vivent plus en 20 ans que d'autres en 80". Revoir la famille de Martha est également assez satisfaisant, et c'est cool qu'elle reste dans le TARDIS au final mais ça n'explique toujours pas les motivations du Docteur dans Smith & Jones. 

En résumé, The Lazarus Experiment est un épisode très basique (c'est pour ça que j'ai rien à raconter dessus) et qui n'est pas particulièrement bon mais qui est totalement regardable et c'est cool de voir Mark Gatiss en temps qu'acteur (parce que c'est clairement un bien meilleur acteur que scénariste). C'est un épisode qui ne marquera pas particulièrement les esprits (même si j'aime beaucoup la scène dans l'église) mais qui permet de souffler après un double épisode assez riche.


Avatar OmarKhayyam OmarKhayyam
Rédacteur
Avis neutre Déposé le 02 novembre 2018 à 20:35
Spoiler

J'aime bien c'que Greenhorn veut raconter. Car The Lazarus Experiment, c'est une histoire sur l'immortalité, et de ce fait sur la vie. Et du coup y'a pleins de petits dialogues touchants ou intéressants qui élèvent un peu le tout.

Là où l'épisode me dérange peut-être plus, c'est qu'au final il a une bonne thématique, de bons personnages, et surtout de bons acteurs. Mais le scénar ne se limite principalement qu'à une course-poursuite clichée avec un monstre CGI. Et ça fait de ce fait très routinier. 


Avatar nicknackpadiwak nicknackpadiwak
Rédacteur
Avis neutre Déposé le 11 janvier 2015 à 15:16

Une longue et interminable course poursuite. De plus, le plan du Docteur est plus qu'aléatoire (jouer de l'orgue) et met clairement en jeu la vie de Martha et de sa sœur.

Bref, ça manque d'idée, de rythme et d'humour surtout.

Puis, entre nous, Tennant me fatigue parfois, avec toutes ses mimiques....


Avatar arnoglas arnoglas
Membre
Avis neutre Déposé le 26 novembre 2014 à 17:47

Avis modéré par la rédaction de Série-All.


Avis favorable Déposé le 26 décembre 2013 à 18:35

En effet, pas terrible comme épisode... Encore une fois, le tout est bien trop tartiné sur la longueur et on assiste seulement à une série de courses poursuites sans réel intérêt avec un monstre tellement moche et mal fait qu'il en devient limite flippant...

Par contre, le mystère sur Mr Saxon, dont on entend le nom de temps en temps depuis le début de la saison est bien intriguant... (même si je me souviens du gars vu que j'ai déjà vu la série il y a 2-3 ans...)


Avatar MrZ MrZ
Membre
Avis favorable Déposé le 24 décembre 2013 à 23:35

Mon impression est peut-être meilleure que ce qu'elle devrait être à cause de la sombre merde qu'est l'épisode précédent, mais j'ai trouvé celui-ci bien sympa.

Simple mais efficace, tout ce qu'il faut pour faire un épisode lambda mais sympathique de Doctor Who, soit de l'action, de l'humour et du suspens.


Avatar Galax Galax
Administrateur
Avis favorable Déposé le 24 novembre 2013 à 22:54

Agréablement surpris par mon revisionnage de cet épisode. The Lazarus Experiment est une oeuvre plutôt particulière dans l'histoire de Who. C'est comme si le scénariste avait eu toutes les bonnes idées pour faire un épisode profondément intéressant, mais qu'il était encore trop tôt à l'époque pour qu'on ose dépasser le stade du simple "run the corridor" avec le gros monstre à la fin. En cela, il est une pièce de drama assez intéressante à étudier.

"Some people live more in twenty years than others do in eighty. It's not the time that matters, it's the person."

L'épisode part d'un postulat de base fascinant : le rajeunissement de l'être humain qui change au plus profondément la définition de cette nature.

Thème abordé en long et en large dans l'épisode, qui ne manque pas de faire le rapprochement avec le Seigneur du Temps tout en prenant soin de traiter de la moralité de l'être humain, cette "immortalité" est au coeur de cet épisode qui développe de nombreux symboles pour en parler. Lazare, celui qui renaît de ses cendres après sa mort. La cathédrale, dans laquelle le professeur a vu les pires horreurs du monde sous le Blitz qui lui a poussé à développer sa volonté de vivre à un point qui dépasse la raison. Le profit, que lui et sa femme cherchent à tirer de l'opération, car pareille invention si elle existait dans le vrai monde serait évidemment au coeur d'enjeux commerciaux. L'épisode sait faire preuve d'une belle réflexion sur beaucoup de points et évite par bien des aspects le manichéisme, livrant au final une belle fable sur l'humanité.

"There's no such thing as an ordinary human"

Bien évidemment, l'épisode passe par la mise en place d'une tension dans un pseudo-huis clos pendant un moment, qui ne fonctionne pas. du. tout. La voix de Lazarus lorsque ce dernier est transformé est ridicule et le Docteur, en cherchant à faire gagner du temps à la foule pour qu'elle s'échappe et en se faisant pourchasser par la bête, fait perdre un temps fou à l'histoire...

Le climax suit le même principe, car si j'ai beaucoup aimé la discussion finale entre le Professeur et le Docteur (Mark Gatiss est très bon acteur), ainsi que le choix de porter l'action dans une cathédrale, il est indéniable que la résolution est un peu ridicule. Elle est scénaristiquement cohérente, car on nous précise au début de l'épisode que c'est la manipulation d'ondes soniques qui permet à la machine rajeunissante de fonctionner, ce qui explique que le mutant Lazarus est vaincu par l'orgue... excepté que c'est bien trop peu annoncé dans l'histoire et que cela arrive comme un cheveu sur la soupe, quand on aurait bien vu un simple changement d'avis de la part de l'ennemi ? Si cela avait été bien fait, cela aurait pu être une toute aussi belle morale.

Mis à part ce scénario partant un peu en couille, et bien sûr, les effets visuels dégueulasse pour le mutant, qu'y a-t-il vraiment à reprocher à l'histoire ? Le fil rouge est efficacement dilué dans l'histoire et "Mr. Saxon" devient extrêmement intrigant (bien plus que la pseudo théorie du complot que nous faisait miroiter Torchwood alors qu'on connaissait son origine dès l'épisode 2 de la saison précédente).

J'aime également beaucoup le rapport entre Martha et le Docteur dans cet épisode. David Tennant est brillant, Martha est intelligente et courageuse (et se sert de ses talents de futur médecin), la famille a des réactions différentes (thumbs down pour la mère qui déteste trop le Docteur du premier regard pour que cela soit crédible, RTD a tendance à tomber dans la caricature). Martha lui fait enfin part du fait de ne pas vouloir n'être qu'une passagère et le Docteur lui répond tendrement qu'elle a toujours été un peu plus que cela... Et surtout, il n'est jamais vache avec elle dans l'épisode et la complimente plusieurs fois, la reconnaissant A SA JUSTE VALEUR. Si cela avait été comme ça toute la saison (ce n'est pas le cas, les deux épisodes précédents en sont la preuve), j'aurais beaucoup aimé leur rapport. C'est une façon efficace de perpétuer une continuité avec le départ de Rose de la saison 2 et l'entrée d'une nouvelle compagne. La suite des épisodes permettra à Martha de gagner petit à petit véritablement sa place au sein du TARDIS et je trouve que le "délai" était à la fois nécessaire et justifié. Non vraiment, Martha n'est pas une mauvaise compagne en soi. Et elle n'est pas tant que ça dans l'ombre de Rose. C'est juste que Freema Agyeman n'est pas l'actrice la plus talentueuse qu'ait connu la série, ça plus le fait que le Dixième Docteur est écrit comme un ingrat... cela tire l'ensemble de leur dynamique vers le bas. Ce n'est heureusement pas le cas ici, ceci étant une de leurs meilleures histoires ensemble avec Smith and Jones.

Il est un peu dommage que l'épisode ne cherche pas à montrer plus de personnes en opposition aux actions du Professeur, car mis à part Le Docteur et Martha, tout le monde semble trouver cela moralement acceptable. Cela est un autre des défauts résultant d'avoir transformé l'épisode en chase-the-monster, une erreur qui en engendrant tellement d'autres c'est vraiment un "défaut de conception".

C'est dommage. Sans ce défaut inhérent à l'épisode donc, on n'aurait pas eu une réalisation aussi bancale (les CGI sont parmi les pires de la série), on n'aurait pas eu un aspect cheap et nanar de l'épisode, on aurait eu plus de dialogues et de débats et une meilleure fin. Mis à part ça l'épisode est relativement irréprochable et aurait fait un très bon standalone, en plus de présenter un certain tournant pour la saison avec une belle relation Martha/Ten. Mais, il se cantonne juste à être sympathique et un poil sous-exploité. Ce n'est pas si mal, mais c'est dommage au vu du potentiel, vraiment !


Avatar Ostrya Ostrya
Membre
Avis favorable Déposé le 11 octobre 2013 à 22:30

J'aime bien le debut. L'idée de cet homme cherchant la jeunesse éternelle, ce qui perverti son esprit me plait.

Mais la bête en quoi il se transforme est affreuse et exagérée.

Je ne trouve pas la famille de Martha aussi savoureuse que celles de Rose et de Donna.

Malgré tout je suis incapable de noter sévèrement, car c'est ma série préférée ;-)


Avatar oberown oberown
Membre
Avis défavorable Déposé le 27 septembre 2013 à 05:30

J'ai eu l'impression de voir un mauvais film de série Z.

Avec un Deux Ex qui vient vraiment de nulle part, le coup de l'orgue qu fait tomber le monstre mais pas Martha. J'ai trouvé l'épisode en de nombreux points ridicules. Du début à la fin j'ai compris ce qui allait se passer.


Avatar MarieJeanne MarieJeanne
Membre
Avis neutre Déposé le 21 mai 2013 à 22:21

Malgré le fait qu'on est vu la famille de Martha, l'épisode était globalement faible et inintéressant. Le monstre était pourrit, on aurait dis un vieux boss de Resident Evil...


Liste des épisodes

Episode 3.01
La loi des Judoons
Episode 3.02
Peines d'amour gagnées
Episode 3.03
L'embouteillage sans fin
Episode 3.04
L'expérience finale
Episode 3.05
DGM Dalek génétiquement modifié
Episode 3.06
L'expérience Lazarus
Episode 3.07
Brûle avec moi
Episode 3.08
La famille de sang
Episode 3.09
Smith, la Montre et le Docteur
Episode 3.10
les Anges pleureurs
Episode 3.12
Que tapent les tambours
Episode 3.13
Le dernier seigneur du temps
Episode spécial
Children in Need: Time Crash
Episode spécial
Une croisière autour de la Terre