Image illustrative de Doctor Who (2005)
Image illustrative de Doctor Who (2005)

Doctor Who (2005)

Dernier descendant des Seigneurs du Temps et âgé de plus de 900 ans, le Docteur parcourt l'espace et le temps dans son TARDIS (Time And Relative Dimension In Space). Amoureux de la race humaine, il se fait régulièrement accompagner par une femme ou un homme. Partagé entre folie et génie, insouciant mais ...

Lire le résumé complet >

En cours Anglaise 50 minutes
Fantastique, Science-Fiction, Adventure, Drama BBC One, France 4 2005
13.17

3 avis favorable
0 avis neutre
0 avis défavorable

Avis sur l'épisode 4.02

Avatar OmarKhayyam OmarKhayyam
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 02 novembre 2018 à 21:40
Spoiler

Un historical qui étudie la puissance tragique de l'Histoire et explore parfaitement bien la relation du Docteur avec sa compagne. Les décors et les monstres font un poil kitsch mais ça reste très immersif


Avatar nicknackpadiwak nicknackpadiwak
Rédacteur
Avis favorable Déposé le 21 février 2015 à 16:27

Donna apporte un brin d'humour très bienvenu, qui fluidifie la recette TDW.

Et la fin, très noir, ne peut que me plaire.

Un excellent démarrage de cette saison.


Avatar ClaraOswald ClaraOswald
Membre
Avis défavorable Déposé le 29 octobre 2014 à 03:25

Je n'aime vraiment pas cet épisode.

Presque tout est a jeté que ce soit les acteurs (Oui même Peter et Karen qui surjouent à mort !!!) , la musique et l'ambiance, le scénario ou les méchants.

L'épisode, comme pas mal de la 4, me donne mal à la tête et est beaucoup trop bruyant.

Heureusement la fin est excellente et justifie les 6 points que je lui accorde, cela aurait pu être un The next Doctor bis.


Avis favorable Déposé le 03 janvier 2014 à 10:46

Je n'ai jamais été fan des épisodes historiques de Dr Who mais je dois avouer que celui-ci, je l'ai bien aimé...

Il faut dire aussi que Donna est vraiment excellente et apporte un plus par rapport à Rose et Martha. Je ne m'en souvenais pas jusque là mais Donna est bien la meilleure compagne du Dr de l'ère RTD !

Par contre, pour la saison 8, Moffatt a intérêt à nous expliquer ce que Capaldi et la rousse foutent là !


Avatar Aalex78 Aalex78
Membre
Avis favorable Déposé le 29 décembre 2013 à 21:48

Serie très originale et inventive, très bon jeu d'acteurs. L'épisode est parsemé d'humour comme à la fin, quand le docteur devient le dieu de la maison.


Avatar oberown oberown
Membre
Avis favorable Déposé le 27 octobre 2013 à 16:58

J'ai bien aimé de mettre de la profondeur dans les personnages sur les choix de ne pas pouvoir modifier le temps.


Avatar MarieJeanne MarieJeanne
Membre
Avis favorable Déposé le 19 octobre 2013 à 21:38

Bon deuxième épisode, petite remarque, j'ai remarquer que tout les deuxièmes voyages de chaque compagne se déroulent pendant une periode du moyen age, par là... Et on aussi supposés que le fait que l'acteur qui joue un des docteurs soit un acteur récurent de cet épisode n'était pas anodin. Le tout était bon et Donna reste très convaincante.


Avatar Ostrya Ostrya
Membre
Avis favorable Déposé le 04 octobre 2013 à 20:06

Premier avis sur votre site pour le premier épisode que j'ai vu du Docteur. Il y a qqtemps déjà. Et j'avais de suite accrochée, la vivacité un peu folle du Docteur et de Donna est extra.

Les voyantes sont surjouées, mais jaime bien le coté historique et l'humanité de Donna voulant sauver tout le monde, et le choix du Docteur de sacrifier la cité.

Revu av toujours autant de plaisir.

(Difficile tout de meme de noter)


Avatar Puck Puck
Membre VIP
Avis favorable Déposé le 29 septembre 2013 à 18:27

Question : est-ce que certains parmi vous trouvent aussi que la présentation de la famille (l'achat du "bibelot" Tardis, le fils qui prend des murges, la mère qui veut à tout prix faire partie des notables) rappelait beaucoup celle des Lauriers de César (aka Astérix n°18) ?


Avatar Galax Galax
Administrateur
Avis favorable Déposé le 05 juillet 2013 à 01:33

The Fires of Pompeii, plus connu comme étant la réserve d'acteurs pour des futurs rôles stars dans la série (Karen Gillan, future Amy Pond, et Peter Capaldi, futur Docteur, apparaissant dans cet épisode...).

C'est pourtanat aussi un très bel épisode historique qui figure parmi ma liste des épisodes cruellement sous-estimés.

La réalisation est visuellement réussie, l’épisode est très beau, impeccable niveau effets spéciaux par rapport à la série avant ça. Oh certes, certains décors font un peu cheap, l'intérieur du volcan et la capsule surtout, mais le cadre de Pompéi est super bien rendu et a été très bien exploité dans le scénario, ce que j'adore dans les historical.

Le fait que ce soit le Docteur qui soit en réalité lui-même le point fixe était une excellente surprise qui rappelle beaucoup The Romans avec One, où il est à l'origine de l'incendie de Rome, ce à quoi Ten fait référence dans l'épisode.

L'épisode présente beaucoup de temps d'exposition au début ce qui permet de découvrir les membres de la famille, le culte des sœurs voyantes et le bad-guy qui s'est allié aux méchants aliens. C'est l'un des épisodes les plus riches en background de tous les standalones. On s'implique dans la vie de la famille, ce qui était très judicieux étant donné l'importance qu'ils ont à la fin et l'émotion que l'épisode cherche à nous transmettre. Le riche Oracle et la confrérie des voyantes sont certes un peu plus superflus mais permettent plusieurs excellentes scènes, notamment le passage où ils décryptent Ten et Donna et teasent les événements à venir, à propos de Rose qui revient et de Donna qui a "quelque chose dans son dos".

Autrement, l'épisode mélange très habilement le fun de la découverte d'un premier lieu pour la compagne, avec des éléments de comédie absurde absolument géniaux (le pistolet à eau), mais ce que j'apprécie beaucoup dans cet épisode c'est la façon dont on insère un thème beaucoup plus noir et dramatique au cœur du récit.

J’ai beaucoup aimé ce dilemme moral à propos de qui doit vivre ou non. Cela permet de supers échanges entre Donna et le Docteur, cette dernière pouvant s'imposer (le passage "Tardis Time Lord yeah" "Donna human NO !" est excellent) face au Docteur qui lui évoque à nouveau la notion de point fixe qui sera capitale par la suite. Je ne pense pas que le lien entre cet épisode et d'autres épisodes traitant de paradoxes ensuite était voulu, mais il n'empêche que l'évolution de la manière dont la série gère tout cet axe de Doctor Who, peut-on ou non changer l'histoire, est top.

Le climax est l'apothéose de tout ce débat, on le résume dans un premier temps au bien connu dilemme du tramway. Soit le Docteur ne fait rien et tue des millions indirectement, soit il abaisse le levier, cause l'explosion qui détruira Pompeii mais sauve la Terre. Est-ce que cela est moralement juste ? Doit-il se sentir coupable ? L'épisode explore cette piste, Donna le questionne, le rappelle même à une comparaison avec Gallifrey... Au final elle joue bien évidemment le rôle du cœur et de l'humanité, lui demande juste de sauver la famille. Rares sont les compagnes qui parviennent à faire plier le Docteur aussi vite, mais elle a déjà su prouver son courage quand elle a accepté de mourir pour sauver le monde ("Nevermind us.").

L'épisode possède beaucoup, beaucoup d'éléments du fil rouge qui prendront un sens dans les trois derniers épisodes (la planète des Pyroville disparue, la chose dans le dos de Donna, la mention de la Medusa Cascade, "She is returning", la Shadow Proclamation qui avait déjà été mentionné dans le season-premiere). C'est le parti-pris de cette saison, plein de petites choses bizarre qui prennent un sens à la fin, et cet épisode les cumule quasiment tous (quasiment car il n'y a pas de mention des abeilles qui disparaissent). Mais la vraie force du fil rouge c'est selon moi comment Donna affecte la vie du Docteur, c'est clairement un aspect beaucoup plus subtilement amorcé que tous les petits mystères et qui me fascine beaucoup plus.

"Please. Not the whole town. Just save someone."

Voilà donc pourquoi j'adore ce standalone : pour son travail sur le background et les personnages, pour Donna et le Docteur et pour son fil directeur sur le dilemme des points fixes qui offre un acte final absolument poignant grâce à une Catherine Tate et un David Tennant fabuleux. Si tous les standalones étaient de cette trempe, on vivrait dans un monde meilleur !


Liste des épisodes

Episode 4.01
Le retour de Donna Noble
Episode 4.02
La chute de pompeï
Episode 4.03
Le chant des Oods
Episode 4.04
A.T.M.O.S. (1)
Episode 4.05
A.T.M.O.S. (2)
Episode 4.06
La fille du docteur
Episode 4.07
Agatha Christie mène l'enquète
Episode 4.08
La bibliothèque des ombres (1)
Episode 4.09
La bibliothèque des ombres (2)
Episode 4.10
Un passager de trop
Episode 4.11
Le choix de Donna
Episode 4.12
La Terre volée
Episode 4.13
La Fin du voyage
Episode spécial
Cyber Noël
Episode spécial
Planète Morte
Episode spécial
Les Eaux de Mars
Episode spécial
La Fin Du Temps partie 1
Episode spécial
La Fin Du Temps partie 2